Accueil > Evenement, Français, Sixième, Sorties et évènements, Uncategorized > La pomme de Discorde : une tragi-comédie « made in Bourg »

La pomme de Discorde : une tragi-comédie « made in Bourg »

On peut apprendre en s’amusant ! Tel fut le credo de ce projet initié et mené de bout en bout par Mme Mesnier-Bres, professeur de français, et ses élèves de 6°D et C, durant l’année 2010-2011, projet qui trouvera son aboutissement mardi 18 octobre à 19h30 pour une ultime représentation à la cantine.

Toujours intéressée par l’Histoire, Mme Mesnier-Bres a monté une pièce de théâtre très originale. L’histoire s’appuie sur le célèbre récit qui explique les causes de la guerre de Troie, dans l’Iliade de l’aède Homère : Un jour qu’il garde ses troupeaux, Pâris, fils du roi de Troie, voit apparaître devant lui Aphrodite, Athéna et Héra, qui lui demandent de choisir à qui la « pomme de discorde », destinée « à la plus belle des déesses de l’Olympe », doit être remise. Pâris opte en faveur d’Aphrodite, qui lui promet l’amour de la plus belle femme du monde. Il enlève donc Hélène, femme de Ménélas le roi de Sparte, ce qui déclenche la guerre de Troie …

Cette histoire, vue par Mme Mesnier-Bres et ses élèves, change quelque peu ! Les dieux, qui n’ont aucune envie d’être responsables de la discorde entre les trois déesses, font retomber le choix sur l’humain Pâris. Mais la pièce est surtout l’occasion d’intégrer le plus d’expressions françaises possibles trouvant leurs origines dans l’Antiquité et ses mythes, tant grecs que romains.

Alors s’enchainent les situations burlesques, les jeux de mots et ces expressions qui enrichissent le vocabulaire et la compréhension des élèves : ces derniers prenant un plaisir manifeste à incarner des dieux facétieux, profondément humains, donc pétris de défauts ! Hermès rate ses atterrissages, Aphrodite est une midinette insupportable, Zeus cherche à éviter de nouveaux problèmes conjugaux avec Héra, Pâris a des allures de berger pyrénéen.

Les élèves se sont beaucoup investis dans ce projet : aménagement d’une scène, fabrication des décors, des textes à apprendre (et pas forcément courts !).

La première représentation devant les professeurs fut un franc succès, appelant sans aucun doute d’autres à venir. Outre cet accueil, le projet se révèle être un succès sur de nombreux plans : la cohésion de groupe s’est renforcée, des élèves plus discrets ont pu montrer des qualités d’acteurs indéniables, éprouver du plaisir en enrichissant son vocabulaire et ses connaissances, apprendre à s’exprimer face à un public !

Ce projet trouvait même sa place dans un projet plus important : beaucoup de ces élèves furent emmenés à l’opéra de Bordeaux, pour une représentation de l’opéra-bouffe d’Offenbach : la Belle Hélène, dont le ton est résolument comique.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :