Archive

Archive for mars 2019

Le retour sur la terre ferme

Le 23 janvier, Sucre de Pastèque a subi une avarie qui a empêché Sébastien de poursuivre son tour du monde. Cela s’est produit en plein pacifique sud, à 1500 miles du Cap Horn.

Sébastien a été secouru par un cargo chinois, le Mineral Beijing, qui faisait route vers les Pays-Bas. Le sauvetage a été filmé par les membres d’équipage du cargo.

sauvetage de Sébastien Debierre

Sébastien a donc terminé cette longue Route à bord de ce minéralier qui l’a conduit au port de Rotterdam.

Sucre de Pastèque est resté seul dans les mers de l’hémisphère sud …

A son retour, les élèves ont pu s’entretenir avec Sébastien qui était rentré en France.

Nous attendons tous sa venue au collège pour qu’il nous raconte son épopée.

Publicités
Catégories :Uncategorized Étiquettes : ,

Parés pour les étoiles

Encore de très bonnes conditions aujourd’hui. Les élèves ont tous énormément progressé. Et ils ont droit aux animations de notre chauffeur préféré.

Catégories :Uncategorized

Ça farte à Peyragudes !

Super journée, de la bonne neige et du soleil. Conditions optimales, ça y est, tout le monde a pris le télésiège pour aller vers les sommets !

Catégories :Uncategorized

Premières descentes et premières sensations

Tout va bien, les élèves vont bien dormir ce soir. Beaucoup de persévérance aujourd’hui !

Catégories :Uncategorized

Voyage en Normandie : J-1

Après une matinée de trajet tranquille vers l’Orne, au cours de laquelle le visionnage du film de Steven Spielberg a permis une première immersion dans les opérations de juin 1944, les classes de 3° Marie Curie et Rosa Parks ont découvert Falaise. Réputée pour être le berceau de l’épopée de Guillaume le Conquérant, la ville est aussi l’occasion pour les élèves de prendre conscience des stigmates de la guerre sur les populations civiles et l’urbanisme. Au cœur de la poche allemande éponyme, la ville de Falaise fut en grande partie détruite lors des combats de libération. Au pied du « Mémorial des civils » pendant la Seconde guerre mondiale, les impressions se bousculent. L’ambiance agréable et sereine qui règne au sein de ce groupe d’élèves n’empêche pas une prise de conscience plus aiguë des réalités de la guerre, sur notre sol, quand elle paraît si lointaine et suscite peu d’empathie aujourd’hui.

Au fil du concours Instagram, les regards deviennent également plus aiguisés, plus sensibles aux détails qui pourtant foisonnent autour de nous.

Enfin, l’accueil fut chaleureux au centre d’hébergement « Ma Normandie » : pot, animations, installation. Un joli séjour en perspective !

Demain : Caen et son Mémorial …

Catégories :Uncategorized