Archive

Archive for the ‘Sorties pédagogiques’ Category

En Route avec l’Aventurier du Mollusque Perdu, Michael Rabiller

Le vendredi 13 octobre dans l’après-midi, les 5eme Copernic sont partis assister à une conférence sur les mollusques.

Eh oui, Indiana Jones existe, nous l’avons rencontré!!! Il se cache au Muséum d’histoire naturelle de La Rochelle!!

 

 

Son vrai nom est Michael Rabiller, il est médiateur scientifique et est chargé de s’occuper des mollusques du musée.

 

 

 

 

 

et plus spécialement des cônes ( conidae en latin)

Les fonds marins recèlent une grande biodiversité en grande partie inexplorée.

Relever des espèces à 20m ou à 200m de profondeur n’est pas une mince affaire. Michael Rabiller nous a présenté les nouveaux outils et méthodes utilisés lors de la mission Madibenthos qui s’est déroulée en Martinique du mois de septembre 2016 au mois de Novembre de la même année.

Effectivement, il y avait jusqu’à maintenant cinq méthodes d’échantillonnage :

  1. La marée littorale ( pêche à pied)

2. La récolte à vue ( plonger mais juste sous la surface)

3. Le dragage ( de 30 à 50 m)

    4. Le brossage

     5. L’aspiration ( plongée avec un aspirateur)

 

Une fois récoltés, il faut trier les mollusques par taille. Pour cela, on utilise plusieurs tamis de maillage différent

Puis une fois triés, il faut étiqueter de manière très rigoureuse chaque lot afin que le scientifique connaisse toutes les caractéristiques de la récolte.

Néanmoins, une partie du sous-sol marin reste non échantillonnée car elle n’est pas assez horizontale et donc difficile d’ accès par un filet ou un plongeur.

Lors d’une mission à Mayotte, des ingénieurs ont inventé un robot, nommé Flipper qui est capable de prélever sur ces terrains difficiles d’accès autrement.


Flipper est un robot sous-marin de 30 kg et de 65x50x45 cm doté de plusieurs caméras HD et d’une pompe qui permet d’aspirer les coquillages en les séparant du sable qui les enrobe. Il a été développé par le LIRMM, laboratoire spécialisé dans l’assistance informatique au pilotage, qui est particulièrement difficile sous l’eau à cause de la petite taille du robot (naturellement moins stable qu’un gros robot) et du câble ombilical (qui transmet électricité, commandes et images en direct), obligatoire pour tous les robots sous-marins non-autonomes

Flipper présente plusieurs avantages sur des plongeurs humains. Il peut fonctionner en continu pendant plusieurs heures et est capable d’atteindre des profondeurs dépassant les 50 m

A la différence des dragues de fonds marins, Flipper peut naviguer sur des terrains complexes tels que les zones rocheuses ou barrières de corail, et prélever uniquement les spécimens recherchés, un impératif pour préserver ces habitats fragiles.
 

 

Publicités

En direct avec une microbiologiste de Tara

Le lundi 9 octobre nous avons eu la chance d’assister à une visio conférence qui portait sur la pollution plastique dans nos océans. Deux personnes de l’équipage de Tara, Romain Troublé et Stéphanie Petit, étaient en direct.

Depuis 2011, Tara récolte le plastique dispersé dans le Pacifique, l’Atlantique, l’Arctique ou la Méditerranée. Stéphanie Petit était chargée de nous expliquer de manière plus approfondie l’expédition Malaspina à laquelle elle avait participé en tant que microbiologiste.

Les scientifiques de l’expédition Malaspina ont montré que 88 % de la surface des océans sont pollués par des micro-fragments de plastique même dans les endroits les plus reculés de la terre. Tara en a trouvé en Antarctique ! On estime que 80% de ces déchets viennent de la terre, apportés par les fleuves ou le vent.

Exemples de questions posées par les élèves :

  • Comment faites-vous pour récolter les déchets plastiques ?

On utilise un filet manta.

  • Que faites-vous des échantillons prélevés ?

Les échantillons sont soigneusement répertoriés et annotés. Ils sont ensuite conditionnés selon les besoins des laboratoires qui les étudieront.

 

 

  • Où avez-vous récolté le plus de déchets plastiques ?

Il y en a énormément en Atlantique Nord mais proportionnellement la Méditerranée est très polluée car c’est une mer (presque) fermée.

Les élèves de 5ème Copernic

Oradour sur Glane : entre Mémoire et Histoire

Source : Sev Communication

Le 13 avril, l’ensemble des élèves de Troisième, grâce à l’aide du Conseil Général de la Gironde ont pu découvrir un lieu de Mémoire et d’Histoire de la Seconde Guerre mondiale, en trois temps : un témoignage poignant d’un des rares survivants du massacre, le parcours d’interprétation du Centre de la Mémoire (une exposition expliquant comment et pourquoi le massacre a lieu) et enfin la visite du village martyr, conservé tel qu’il fut retrouvé après le massacre de sa population et sa destruction par la Division de Waffen-SS « Das Reich ».

Les élèves ont pu aborder ce passé récent par deux angles bien différents : celui de la Mémoire, qui fait appel à l’émotion que suscitent le témoignage et les ruines troublantes d’Oradour-sur-Glane, et celui de l’Histoire qui vise à analyser et à comprendre, de façon aussi scientifique et rigoureuse que possible. Et ainsi tenter de répondre à la terrible question :

  A quoi cela sert-il de conserver un tel lieu dans un tel état ?

Une exposition à l’office du tourisme

décembre 13, 2013 Laisser un commentaire

SAM_7855Le mardi 10 décembre, le groupe ULIS a visité l’exposition de peinture de Mme Guerpillon, assistante pédagogique au collège. Cette exposition avait lieu à l’office du tourisme de Bourg.

Une vingtaine de tableaux étaient présentés par l’artiste sous le thème: « Humanité ».

Les élèves vous font part de leurs commentaires et ressentis.

Manon: « J’ai bien aimé le tableau « Malala », je suis heureuse qu’elle soit encore vivante malgré la balle qu’elle a reçu dans la tête. »

Emilie: « J’ai aimé le tableau de « Malala » parce qu’elle se bat pour que les filles aillent à l’école au Pakistan. »

Azedine: « Moi j’ai aimé le tableau « Nelson Mandela » parce qu’il a lutté pour la liberté des africains du sud et qu’il fut le premier président noir. »

Julien: « J’ai bien aimé « José Mujica » (président de l’Uruguay), parce qu’il est un bon président, le plus pauvre et celui qui a tenu sa promesse. J’ai bien aimé « Malcom X » aussi. »

Jessica: « J’ai bien aimé quand on est sorti du collège voir les tableaux à l’office du tourisme. Surtout j’ai apprécié celui avec Lucie Aubrac, grande résistante française pendant la seconde guerre mondiale, parce que je la trouve très belle. »

Jeanne: « J’ai aimé le tableau « Aung San Suu Kyi », femme politique Birmane, figure de l’opposition non violente à la dictature militaire de son pays. Il y a une jolie étoile sur le tableau. »

Benjamin: « Je trouve très beau Nelson Mandela. je suis triste qu’il soit mort le 5 décembre 2013. »

Catégories :Sorties pédagogiques, ULIS

Prévention routière

Un simulateur de conduite et une voiture tonneau étaient installés près du gymnase ce jeudi 3 octobre pour contribuer à sensibiliser nos jeunes collégiens à la sécurité routière. Une simulation des effets de l’alcool au volant était également proposée, avec des conseils de prévention.

Nous avons passé une partie de l’après-midi avec 3 élèves de la classe ULIS (1 cinquième et 2 quatrième) parmi les autres élèves de cinquième du collège à comprendre les dangers de la route et à prévenir les conduites à risque.

La voiture tonneau et le test choc sur les casques scooter a tout particulièrement intéressé nos élèves.

Un article concernant cet événement est paru dans le Haute Gironde du vendredi 11 octobre.

Catégories :Sorties pédagogiques, ULIS

Bourg Arts et Vins, concert pédagogique pour les élèves du collège le 11 octobre

02-BAT AFFICHE A3+A4Tous les ans, l’association Bourg, Arts et Vins, organise des concerts de qualité et propose aux élèves du collège Jacques Prévert de Bourg sur Gironde d’assister à des concerts pédagogiques.

Ces concerts pédagogiques permettent aux élèves de voir et d’entendre en direct les artistes sur des extraits d’œuvres abordés en classe qui complètent généralement une séquence commencée. Ils ont également la possibilité d’avoir un échange avec les artistes grâce aux questions qu’ils pourront poser.

Le vendredi 11 octobre 2013, les 6 classes de 6ème et la classe ULIS assisteront à un concert de Claire Marie Le Guay, pianiste.

En classe, ils ont entendu des extraits des œuvres de Jean Sébastien Bach et de César Franck et ils ont étudié les claviers.

Longue vie à ce partenariat qui offre une ouverture sur la musique classique à tous les élèves du collège en 6ème.