Archive

Posts Tagged ‘Mesnier-Bres’

Enquête à Plassac !

Dans le cadre de l’ EPI Langue et culture de l’Antiquité, la 5ème Shakespeare est allée visiter la villa de Plassac le jeudi 9 mai ; les élèves y ont participé à des ateliers d’initiation : fresque pour les uns, mosaïque pour les autres. Suite à cette journée, ils se sont lancés dans la rédaction d’une nouvelle policière située dans la villa gallo-romaine, vers le IV° siècle de notre ère, en se servant des notes qu’ils avaient prises et des objets et vestiges observés sur le site. Après un long travail de rédaction en groupes (soutenus et guidés par Mmes Mesnier-Bres, Cavignac, Dubasque et Pierrot), nous nous sommes servis de l’application Genial.ly pour numériser notre nouvelle, et nous vous invitons maintenant à mener l’enquête ! (Cliquez sur le lien) Trouverez-vous le coupable ?

 

 

Virgile fait son théâtre

Jeudi soir, les 6° Virgile ont couronné leur projet théâtre mené tout au long de l’année avec leur professeur de français Mme Mesnier-Bres, par une représentation devant leurs parents ; l’après-midi même ils s’étaient produits devant les CM1 et CM2 de Prignac-Marcamps et de Bourg, dont certains, qui avaient eux-mêmes fait du théâtre avec leur maîtresse, ont été impressionnés par la longueur des textes appris et l’implication des élèves. Et ce fut en effet un spectacle réussi : de superbes et ingénieux décors réalisés en classe avec Mme Bonpunt, des accessoires dénichés çà et là chez chacun, des accessoiristes hors pair, des comédiens dynamiques et convaincants, tout cela a contribué à faire de ce spectacle une réussite très gratifiante pour tous. Bravo les Virgile !

Au bout du conte

Vendredi 31 mai la classe de CE1-CE2 de St Trojan est venue assister à un spectacle de contes. En effet, tout au long de l’année les 6° Pythagore se sont entraînés à conter les aventures d’Hercule, de Scorpus ou de Midas. Ils ont d’abord reçu la visite d’un conteur professionnel, Sébastien Buhr, qui les a captivés avec des récits en rapport avec les constellations, puis leur a enseigné quelques techniques propres au conte. La difficulté est grande : il ne s’agit ni de réciter, ni de jouer du théâtre ! Il a donc fallu des mois de travail acharné avec leur professeur de français, Mme Mesnier-Bres, pour parvenir à conter une histoire de façon vivante et dans un français correct, mais à ce jeu, tous les élèves de Pythagore se sont révélés excellents : bouche bée, yeux arrondis, les enfants ont frémi et ont ri aux contes de Callisto transformée en ourse ou de Mimi la première chenille métamorphosée en papillon. Les adultes présents ont également été transportés par leur performance : chacun s’était approprié son rôle avec enthousiasme. Bref, ce fut un vrai succès, et le projet « conteurs » n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin !

Les 6° Phidias sur les traces des gaulois romanisés

Reconstitution 3D réalisé Archeotransfert

Commencé avec la découverte de la civilisation gauloise lors de l’exposition « l’Aquitaine avant César », le parcours archéologique des 6° Phidias s’achève bientôt.

Les élèves avaient pu se familiariser aux traces archéologiques laissées par les derniers occupants de la Gaule avant la victoire de César à Alésia en – 52. Puis, dans le cadre des cours de français et d’histoire avec Mme Mesnier Bres et M. Jurie, ils ont abordé la montée en puissance de Rome et de sa civilisation, celle-ci aboutissant à la romanisation de la Gaule et des Gaulois.

 dessin 2 latindessin 8 gallo-romain

C’est ainsi que la visite du site archéologique de Plassac prenait toute sa place dans ce parcours.  Lire la suite…

Nos ancêtres les Gaulois …

janvier 29, 2013 1 commentaire

Voilà une phrase rentrée dans l’imaginaire collectif à force d’être répétée tant de fois par des médias souvent mal renseignés, à propos d’un enseignement de l’histoire vieillot.

Cliquez sur l’affiche

Mais à fouiller dans nos souvenirs, impossible de se remémorer un de nos professeurs d’Histoire déclamant une telle phrase … Et pour cause ! Loin d’avoir fait l’objet d’un matraquage sur le sujet, la population française est très largement ignorante de l’histoire des Gaulois, ce thème étant seulement rapidement abordé en CE2. Dès lors, la perception des Gaulois repose largement sur des représentations construites il y a plus de 80 ans, et toujours en circulation … faute de cours sur le sujet, justement, contrairement à ce que prétend régulièrement nombre de journalistes peu rigoureux !

C’est ce constat qui a motivé la visite de l’excellente exposition temporaire « Au temps des Gaulois, l’Aquitaine avant César », avec la classe des 6° Phidias, accompagnée par Mme Mesnier-Bres et M. Jurie dans le cadre d’un projet transdisciplinaire Français/Histoire-Geo sur l’archéologie du patrimoine local. Ce projet se poursuivra en classe, entre autres choses, par l’étude de la romanisation de la Gaule, puis le 2 juin par la visite des vestiges de la villa gallo-romaine de Plassac. Lire la suite…

La pomme de Discorde : une tragi-comédie « made in Bourg »

On peut apprendre en s’amusant ! Tel fut le credo de ce projet initié et mené de bout en bout par Mme Mesnier-Bres, professeur de français, et ses élèves de 6°D et C, durant l’année 2010-2011, projet qui trouvera son aboutissement mardi 18 octobre à 19h30 pour une ultime représentation à la cantine.

Toujours intéressée par l’Histoire, Mme Mesnier-Bres a monté une pièce de théâtre très originale. L’histoire s’appuie sur le célèbre récit qui explique les causes de la guerre de Troie, dans l’Iliade de l’aède Homère : Un jour qu’il garde ses troupeaux, Pâris, fils du roi de Troie, voit apparaître devant lui Aphrodite, Athéna et Héra, qui lui demandent de choisir à qui la « pomme de discorde », destinée « à la plus belle des déesses de l’Olympe », doit être remise. Pâris opte en faveur d’Aphrodite, qui lui promet l’amour de la plus belle femme du monde. Il enlève donc Hélène, femme de Ménélas le roi de Sparte, ce qui déclenche la guerre de Troie …

Cette histoire, vue par Mme Mesnier-Bres et ses élèves, change quelque peu ! Les dieux, qui n’ont aucune envie d’être responsables de la discorde entre les trois déesses, font retomber le choix sur l’humain Pâris. Mais la pièce est surtout l’occasion d’intégrer le plus d’expressions françaises possibles trouvant leurs origines dans l’Antiquité et ses mythes, tant grecs que romains.

Lire la suite…